Trucs et astuces‎ > ‎

Protection et rénovation des moquettes

Systèmes de protection . Certaines moquettes bénéficient de traitements de protection dont les plus connus sont

le traitement "Scotchgard" de 3 M et le "TEFLON de Dupont de Nemours  . Ces traitements sont des imprégnations, mises en œuvre à la fin du processus de fabrication, qui confèrent à la moquette une imperméabilité temporaire retardant la pénétration des taches à sa surface .

Jeter rapidement un papier absorbant sur la tache liquide qui se met temporairement en boule et se laisse absorber sans pénétrer dans la moquette .

Appliqués superficiellement, après l’installation, ces traitements sont moins efficaces et peuvent ternir légèrement la couleur de la moquette.

L'appellation, souvent commercialement utilisée par des vendeurs d'antitaches ne doit pas laisser penser que les taches disparaissent d'elles mêmes sur les moquettes traitées . Elles s'éliminent mieux et par une action simple, ce qui n'est pas négligeable, et l’efficacité des rénovations en est améliorée .


LA RÉNOVATION
est l'opération de nettoyage en profondeur qui doit intervenir lorsque la moquette est ternie . Sa périodicité est fonction de l'intensité d'utilisation du logement (nombre d'occupants, accès extérieur direct ou non, enfants et présences dans la journée, etc..), de la qualité de l'entretien quotidien, et aussi de la couleur de la moquette .

Ces travaux s'effectuent à l'aide d'une machine et doivent, de préférence, être confiés à un professionnel qualifié .

Cependant de nombreuses machines sont offertes en location par les magasins de bricolage, les grandes surfaces et certains teinturiers :

- les machines à mousse ont pratiquement disparu, les mousses biodégradables devaient contenir des saponifiants qui laissaient, dans la moquette, des composants gras facilitant un salissement plus rapide .

- les machines à poudre donnent de bons résultats et sont les plus faciles à utiliser par un non professionnel . Elles permettent d'appliquer et d'introduire dans le velours des sciures imprégnées de solvants qui dissolvent les salissures et les taches grasses . Après séchage, les éléments de salissure sont contenus dans la poudre résiduelle qui est récupérée avec un aspirateur . Il faut procéder à cette aspiration à l’aide d’un aspirateur puissant et avec précaution, la poudre sèche étant très fine et légère et risquant de voler facilement sur les meubles, dans les rideaux etc.

Ce procédé a une efficacité sur la surface de la moquette .

- les machines à injection extraction permettent de nettoyer la moquette en profondeur en la brossant avec de l’eau, additionnée ou non de détergent, qui est ensuite extraite avec la salissure de la moquette .Un résidu mousseux indique la présence de shampooing dans les fibres, ce qui favorisera le réencrassement . L’application doit être poursuivie jusqu'à ce que l’on obtienne une eau parfaitement claire . Il faut aussi extraire, au maximum, l’humidité .

Ce procédé donne de bons résultats mais n'est à mettre en œuvre que par des bricoleurs avertis et avec une machine en bon état ne risquant pas de fuites malencontreuses .

- les machines à vapeur sous pression, lancées récemment sur le marché, sont efficaces pour décoller l’encrassement, surtout sur les produits lisses, tissus, aiguilletés plats . La vapeur tend à épanouir les fibres du velours et donc à détordre les brins . Utiliser sur les velours bouclés et en filaments, mais faire un essai préalable sur les velours coupés en filés et éviter sur les velours de laine qui risquent le feutrage .